Conduite défensive: tout est dans le regard

0
21/02

Participez au concours en bas de page et gagnez un cours de conduite défensive.

Selon les responsables du Centre de Maîtrise du Volant (Liège) et du VOC (Bruges), la conduite défensive n’est autre qu’une attitude qui tourne autour de la technique du regard. « C’est un jeu simple qui consiste à anticiper au maximum ce qui peut se passer devant vous. Les yeux doivent avoir quelques secondes d’avance sur le véhicule que vous conduisez. »

Cela demande de la concentration et de l’attention. Au volant, le conducteur ne peut faire qu’une seule et unique chose : conduire. Téléphoner (même avec un kit mains-libres), encoder une adresse dans un GPS… Tous ces comportements sont à proscrire, parce qu’ils diminuent l’attention. A 50 km/h, un véhicule parcourt 15 mètres par seconde. Si votre temps de réaction est ralenti de 2 secondes pour l’une ou l’autre raison, imaginez les conséquences si un obstacle surgit brusquement devant vous…

En anticipant au maximum, en adoptant une conduite souple et fluide, en levant le pied et en le plaçant au-dessus du frein de manière préventive à l’approche d’un feu de signalisation, en s’intégrant dans le trafic (c’est-à-dire en roulant au même rythme que les autres)… Bref, en conduisant de manière réfléchie, on adopte une conduite défensive.

Cela, c’est pour la théorie… En pratique, c’est un peu plus compliqué. Il faut vivre, re-vivre et re-re-vivre des situations d’urgence pour apprendre à adopter les bons gestes. Pour cela, il n’y a qu’une solution : les stages de conduite défensive. Eux seuls permettent de créer des automatismes, de diminuer le stress et d’acquérir les bons réflexes grâce à la répétition des mises en situation d’urgence sur une piste entièrement sécurisée. Il en existe plusieurs en Belgique, dont une située près de Liège (http://www.maitriseduvolant.be) et une autre à Bruges (http://voc-brugge.be).